Tous les articles par Stephanie

Responsable de la partie Web Marketing, je suis l'expert en stratégie digitale de l'agence pédagogique. Connecter, engager et convertir sont les maîtres-mots des médias sociaux. Consultante et formatrice j'accompagne les particuliers et les entreprises dans leur volonté de déploiement sur le Web. Qualité : #UltraDynamique, #Polyvalente - Défauts : #Hyperstressée, #Chieuse et (trop) #Réactive

Savoir créer la publication parfaite…

Afin d’optimiser votre discours sur vos différents médias sociaux voici quelques conseils à retenir qui permettront d’affiner vos publications !

Parlons horaires

Le timing optimal pour vos posts dépend avant tout de l’étude de votre communauté. Grâce aux statistiques de vos pages, vous connaissez les moments d’interaction favoris de vos abonnés. Connais-toi toi-même, pour citer Socrate. La veille de vos médias reste le meilleur indice pour une efficacité prouvée. Cependant, voici un petit récapitulatif des créneaux horaires pour intervenir sur la cible principale des réseaux sociaux en général.

Timing pour publications Les publications et articles de Blog

Afin d’augmenter l’impact de vos articles sur vos lecteurs, d’engager votre communauté ou lecteur d’un jour, vous trouverez ci-après des conseils sur la création d’un post.

Article de Blog

Conseils rédactionnels pour vos médias sociaux : un exemple Facebook

Facebook

Publication Facebook

Positiver !

La positivité engendre l’engagement et le partage. Elle vous aidera à inspirer et stimuler vos utilisateurs.

Fournir de l’information

Les mises-à-jour de statut les plus attrayantes sont celles qui offrent/annoncent quelque chose, mais ne dévoilez pas tout, faîtes que vos fans veuillent cliquer …

Fournir un lien

Si vous allez fournir un lien, assurez-vous d’avoir préciser une URL réduite (Bit.ly), afin que vous puissiez suivre combien de personnes auront cliquer via Facebook.

Inclure des images

Les posts avec images obtiennent la plus grande quantité d’engagement sur Facebook, alors assurez-vous d’en inclure une quand vous pouvez ! La taille parfaite : 800×600.

Mobile Friendly

Utiliser des images simples qui seront facilement visibles sur les appareils mobiles, car 80-85% de vos fans verront vos publications sur leur téléphone.

Engager le dialogue

Les publications ne sont pas les seules à capter votre communauté, les commentaires et les réponses le font. Engager le dialogue avec les fans permet de construire des relations au travers d’une conversation.

Être disponible

Publier vos posts quand le public est à l’écoute, et non seulement lorsque votre entreprise est ouverte. Cela garantira un plus grand engagement des utilisateurs.

Pour retrouver plus de conseils, rendez-vous sur community-management.eu ou lors de notre prochaine formation Facebook pour les pros

 

Community Manager et Directeur artistique Web : Gros plan sur 2 métiers incontournables d’Internet

L’univers du Web s’est complexifié au fil des années. Les sites ont évolué, la navigation et les recherches des internautes se sont diversifiées, bref le monde a changé… Aujourd’hui, il s’agit de faire un point sur deux métiers incontournables au sein de toute entreprise évoluant dans le digital : Community Manager et Directeur Artistique Web. Cap sur ce monde de technologie, d’interaction sociale et de création de contenus…

Metiers_EF_EL

Community Manager

Un job à temps plein ! Ce média ne dort jamais. Le Community Manager développe, anime et maintient une communauté d’internautes rassemblés autour de pôles d’intérêts communs (votre marque), via des médias sociaux (réseaux sociaux, blogs, forums, wiki…).

Son rôle est apparu avec l’explosion des réseaux sociaux, et il est aujourd’hui le relais de la marque sur toutes les plateformes sociales. Il gère votre e-réputation, car à défaut de contrôler l’opinion publique, il peut la construire, l’enrichir et/ou la faire évoluer. Le Community Manager n’effectue pas d’action seul dans son coin car il est au cœur du dispositif de communication. Des spécialisations apparaissent, ce sont les métiers du New Media :

  • Social media manager
  • Social media planer
  • Social media architect
  • Content manager
  • Social media marketer
  • Social media développer

Souvent 6 métiers pour 1 seule personne. Les atouts qui le caractérisent : avoir de la culture générale, une capacité de synthèse immuable, du sang-froid et de la positivité, un grand sens du relationnel, et surtout de la disponibilité.

Si vous souhaitez en savoir plus et vous orienter vers ce métier, nous vous invitons à suivre notre cours Community Management.

Directeur Artistique Web

Le Directeur Artistique Web définit la ligne artistique d’un projet (site e-commerce, campagne publicitaire) : il fait passer le message par l’image. Il conceptualise l’idée, défend ses projets, et guident les webdesigners et intégrateurs qu’il encadre. Son but : définir votre personnalité.

Le DA Web est le relais entre les équipes marketing et les équipes créatives et techniques. Il se doit de proposer des idées créatives en accord avec le patrimoine de la marque et ses objectifs (vente, branding/image, notoriété …). Son rôle est de briefer ses collaborateurs afin qu’il puisse réaliser des maquettes et créer les  supports  (sites Internet, bannières, jeux concours …) ; il doit ensuite juger de la qualité des productions, voir même intervenir dessus ; garantir les délais de livraison en respectant les coûts définis.

Le management fait partie intégrante du métier de Directeur Artistique Web. Les atouts qui le caractérisent : connaître les technologies, les langages (HTML et dérivés), CSS, PAO (Photoshop, Illustrator), posséder un passif dans les arts graphiques (techniques de dessins, roughs, storyboarding, …), avoir un bon sens du relationnel, être curieux et ouvert d’esprit.

Si vous souhaitez en savoir plus et vous orienter vers ce métier, nous vous invitons à suivre nos cours de Développement Web, PAO et Management.

Conseils-clés sur les médias sociaux pour améliorer l’image de marque, générer des clics et des conversions

Un marketing efficace du social media contribue à la prospérité des entreprises !

Selon une étude de Shareaholic, 30% du trafic global d’un site web provient des médias sociaux. Enjeu : votre image de marque !

Image_de_marque

Si votre site web est en-dessous de ce pourcentage référence, vous pouvez envisager une amélioration de votre stratégie de contenus sur les médias sociaux. Si vous êtes au-dessus, voilà quelques conseils supplémentaires afin de stimuler la commercialisation via vos réseaux et d’accroître vos ventes.

1. Facebook : Construire des groupes

La portée organique des pages Facebook entreprises continue de diminuer. Les entrepreneurs, les commerçants et les personnes en charge des publications devraient plutôt envisager de créer et de gérer des groupes Facebook. L’avantage est que les membres peuvent choisir de recevoir directement des notifications sur les mises à jour.

2. Facebook : Insérer des Call-to-Action

Ajouter un peu de piment à des posts Facebook réguliers pour générer encore plus de prospects. Pour ajouter des boutons d’appel à l’action qui augmentent les clics et génèrent du trafic, ou connaître toutes les astuces de vos réseaux, suivez nos formations dédiées.

3. Twitter : Créer des tweets formatés sur mesure

La plupart des tweets peuvent se perdre dans le flux d’actualité (feed) qui semblent défiler sans fin. Les tweets mis en forme de façon personnalisée, sont sûrs d’attirer l’attention d’un lecteur. Saut de ligne ou couleur de police unique peuvent alerter et créer un changement bienvenu pour rompre la monotonie du message court. Pour se démarquer encore plus, pourquoi ne pas inclure une emoji rafraîchissante ou un symbole fun, que vous pouvez copier et coller de sites tels que iEmoji.com.

4. Google+ : Ecrire des messages plus longs.

Bien que Twitter ne bougera pas de sa limite de 140 caractères, Google+ est une plateforme qui favorise la conversation, qui peut débuter par une publication plus longue. Par exemple, ce post sur linkedIn de Mike Alton, consultant web, qui a reçu des dizaines de commentaires et plus d’une centaine +1.

5. Démarcher sur plusieurs plateformes sociales

Convertissez vos fans Facebook, en followers sur Twitter, en connexions LinkedIn, et en contacts à travers vos cercles sur Google+. Vous vous devez de partager régulièrement sur chaque réseau social, ainsi vous (et votre entreprise) serez à jamais dans la tête de vos abonnés, de votre communauté.

6. Faciliter des liens significatifs

Vos clients, acheteurs et utilisateurs sont des gens incroyables, et lorsque vous identifiez leurs centres d’intérêt, encouragez-les à interagir les uns avec les autres, encore et encore. Vous donnez alors naissance à des relations dont vous serez le point commun. Ils se retrouvent via leur rapport affectif à votre marque, votre entreprise.

7. Production participative de contenus

Présenter des visuels puissants, générés par les utilisateurs. Retrouver des clichés, vidéos… de vos produits mis en scène par des utilisateurs et le réutiliser. Il existe des plates-formes de levier tels que Pixlee qui démontrent la véritable signification de la marque pour ses clients.

8. Soyez un peu bizarre

Jouer la sécurité ne garantit rien. Au lieu de cela, prendre quelques risques calculés qui peuvent inciter votre public (et leurs amis, fans et adeptes) à admirer l’authenticité de votre entreprise, les faire rire, sourire et partager.

9. Tenez-vous derrière vos actions

Les meilleurs entrepreneurs savent quand se débarrasser d’un mauvais client et peuvent le faire sans regret. Une réponse sur les médias sociaux est obligatoire, surtout après une attaque. Jouer la transparence, être honnête et tout à fait raisonnable, permet de remporter un soutien massif de la communauté, voir de gagner de nombreux nouveaux clients.

10. Mettre une touche positive sur les choses

Plutôt que de se joindre à des foules en colère, il faut dire quelque chose de positif et édifiant sur les questions importantes dont votre public se soucie. Les utilisateurs de médias sociaux sont plus susceptibles de vous suivre si vous partagez des publications plus heureuses. Les émotions sont contagieuses et les gens apprécient l’optimisme.

11. Fournir un peu de structure

Attendre une réponse à une question ouverte sur un sujet nommé  pourrait être inefficace. Sans aucune orientation de votre part, cela n’entraînera seulement qu’une poignée de réponses. En suggérant un certain format pour les réponses, vous verrez comment les réponses de votre communauté deviendront créatives. Avec un peu de chance, ils penseront à vous et votre entreprise.

Astuce Bonus : Une célébrité porte-parole. Pour les entreprises qui ont les capacités de réseau (ou les ressources financières nécessaires) pour recruter une célébrité, un compte reprise socio-médiatique peut permettre beaucoup de buzz. Attention, être prudent sur le talent sélectionné pour ce travail, et donnez des directives à suivre.

Modifier et éditer son site CMS (CSS+HTML)

Avoir un site web à la conception et mise à jour dynamique ?

CMS_CSS_HTMLAujourd’hui, la question ne se pose plus, ce qui est un point légèrement compliqué pour des petites structures.

Être consultant en « Gestion de la relation humaine dans une équipe de vente » ou coach en comptabilité analytique, n’implique pas de grandes compétences naturelles en informatique.

À chacun son métier, mais la réalité de ces activités est une présence sur la toile. Les médias sociaux confèrent une facilité de « e-reputation » mais le cœur de la confiance commerciale, reste et restera, pour un moment encore, le site Web.

Faire faire un site peut-être aujourd’hui bon marché. Il existe une similitude entre les sites internet et les imprimantes. La marge dégagée sur les consommables et les mises à jour est la plus importante.

Pour une T.P.E. et même une P.M.E., ce budget peut être allégé.

On fait réaliser son site avec un C.M.S. (gestionnaire de contenus) et on réalise les mises à jour soi-même.

Afin que cette opération soit parfaitement rentable, il ne faut pas toucher à l’aspect du site car c’est cela qui nécessite quelques compétences techniques. Malheureusement, les sites réalisés avec WordPress ou Joomla, le sont à base de modèles. Modifier ces modèles demande des compétences en H.T.M.L. (langage de conception des pages internet) et en C.S.S. (langage de mise en forme des pages web).

Ce genre de compétences permet de savoir modifier un modèle, apposer son logo à l’endroit désiré dans la page, appliquer une charte graphique et typographique…

Dans le logiciel WordPress, en fonction du modèle choisi, il est possible d’accéder à l’éditeur de CSS et HTML.

Exemple dans le thème « Twenty-fourteen » de WordPress

WPéditeur

En se munissant d’un bon éditeur H.T.M.L.et C.S.S., et avec une utilisation avancée de votre navigateur, et d’une formation adéquate, vous pourrez non seulement mettre à jour les informations de votre site, mais également en changer régulièrement l’aspect.

WPéditeur2

Afin de répondre à cette demande croissante de nos clients nous avons mis au point une formation de trois jours «  Comprendre le HTML et les CSS afin de modifier son thème WordPress ». Voir le catalogue.

Informations et contact : contact@ef-el.com

De génération Y à génération Z

Ces deux générations ont une maîtrise innée des outils du numérique et leur propre gestion de l’information. Après une étude consacrée à la génération Z ( La grande invaZion), réalisée auprès de 3.200 jeunes par The Boson Project et BNP Paribas, il paraît intéressant de porter un regard éclairé sur ces jeunes de moins de vingt ans.

graphique_générationY_Z_EF-EL

Génération Y

Génération omniprésente sur le web, ce sont les « Digital Natives ». Nés à l’époque des jeux vidéos et d’Internet, les « enfants du millénaire » vivent un réel décalage entre leurs attentes du monde professionnel et le fonctionnement de l’entreprise. Les transformations occasionnées par le numérique créent de grandes possibilités pour cette Net Generation. Ils deviennent la valeur ajoutée de l’entreprise en s’appropriant les outils nécessaires au fonctionnement de celle-ci et en comprenant le bien fondé des nouvelles technologies innovantes.

D’autre part, ils apportent des mutations à la société : évolution de la lecture, de l’écriture et de l’exercice de pensée suivant les codes d’une nouvelle civilisation numérique. En tant que professionnels de la formation, nous sommes conscients que la pédagogie, les moyens et méthodes d’apprentissage doivent s’adapter à un besoin de formation « à vie ».

Caractéristiques : Confiance en soi, optimiste, indépendant, orienté sur les objectifs, maître d’Internet et des NTIC, globe-trotteur, zapping, enclin à l’opposition, insouciant des hiérarchies

Génération Z

Si les entreprises appréhendaient la génération Y, comment vont-elles réagir face à la génération Z. Les Z sont aujourd’hui les observateurs extérieurs d’un monde professionnel en perpétuelle mutation.
Ils sont 16 millions, ils sont aux portes du marché du travail, ils sont citoyens français et du monde, et aspirent au partage. Ils existent bien en tant qu’individu (Selfie Generation) mais sont définis par leur réseau (IRL et/ou virtuel). On peut parler de Génération C car ils valorisent la Communication, la Collaboration, la Connexion et la Créativité. Encore plus que pour la génération précédente, l’apprentissage est multi-canal « l’école est un canal parmi d’autre, tout comme un MOOC, un tutoriel sur Youtube ou un reportage en sont d’autres ». Ils souhaitent apprendre partout, sur tout et de manière continue.

Quelques chiffres pour les comprendre :

  • 68,5 % se voient travailler à l’étranger
  • 72 % veulent être fiers d’eux-mêmes, peu importe le regard des autres
  • 47% aimeraient créer leur propre entreprise
  • 84,5% choisiront leur métier par passion
  • 40% valorise le bon réseau contre 24% le bon diplôme
  • 87 % à dire que l’orthographe c’est « super important »
  • A poste égal, 25% choisiraient l’entreprise la plus fun

Caractéristiques : curieux, informé, lucide, têtu, intéressé par l’entreprise, ouverture au monde, impatient, créatif, slasher, hyper connectés, capacité d’adaptation, audacieux, éthique

Question à la génération Z – Et vous dans 10 ans ?

image_perspective_carrière_Z

La génération Y a remis en cause les valeurs en entreprise, tandis que la génération Z s’attaque à l’éducation. Nombreuses sont et restent les interrogations sur l’évolution intellectuelle, culturelle et éducative de la société.

Pour plus d’informations sur l’étude #lagrandeinvaZion.