De génération Y à génération Z

Ces deux générations ont une maîtrise innée des outils du numérique et leur propre gestion de l’information. Après une étude consacrée à la génération Z ( La grande invaZion), réalisée auprès de 3.200 jeunes par The Boson Project et BNP Paribas, il paraît intéressant de porter un regard éclairé sur ces jeunes de moins de vingt ans.

graphique_générationY_Z_EF-EL

Génération Y

Génération omniprésente sur le web, ce sont les « Digital Natives ». Nés à l’époque des jeux vidéos et d’Internet, les « enfants du millénaire » vivent un réel décalage entre leurs attentes du monde professionnel et le fonctionnement de l’entreprise. Les transformations occasionnées par le numérique créent de grandes possibilités pour cette Net Generation. Ils deviennent la valeur ajoutée de l’entreprise en s’appropriant les outils nécessaires au fonctionnement de celle-ci et en comprenant le bien fondé des nouvelles technologies innovantes.

D’autre part, ils apportent des mutations à la société : évolution de la lecture, de l’écriture et de l’exercice de pensée suivant les codes d’une nouvelle civilisation numérique. En tant que professionnels de la formation, nous sommes conscients que la pédagogie, les moyens et méthodes d’apprentissage doivent s’adapter à un besoin de formation « à vie ».

Caractéristiques : Confiance en soi, optimiste, indépendant, orienté sur les objectifs, maître d’Internet et des NTIC, globe-trotteur, zapping, enclin à l’opposition, insouciant des hiérarchies

Génération Z

Si les entreprises appréhendaient la génération Y, comment vont-elles réagir face à la génération Z. Les Z sont aujourd’hui les observateurs extérieurs d’un monde professionnel en perpétuelle mutation.
Ils sont 16 millions, ils sont aux portes du marché du travail, ils sont citoyens français et du monde, et aspirent au partage. Ils existent bien en tant qu’individu (Selfie Generation) mais sont définis par leur réseau (IRL et/ou virtuel). On peut parler de Génération C car ils valorisent la Communication, la Collaboration, la Connexion et la Créativité. Encore plus que pour la génération précédente, l’apprentissage est multi-canal « l’école est un canal parmi d’autre, tout comme un MOOC, un tutoriel sur Youtube ou un reportage en sont d’autres ». Ils souhaitent apprendre partout, sur tout et de manière continue.

Quelques chiffres pour les comprendre :

  • 68,5 % se voient travailler à l’étranger
  • 72 % veulent être fiers d’eux-mêmes, peu importe le regard des autres
  • 47% aimeraient créer leur propre entreprise
  • 84,5% choisiront leur métier par passion
  • 40% valorise le bon réseau contre 24% le bon diplôme
  • 87 % à dire que l’orthographe c’est « super important »
  • A poste égal, 25% choisiraient l’entreprise la plus fun

Caractéristiques : curieux, informé, lucide, têtu, intéressé par l’entreprise, ouverture au monde, impatient, créatif, slasher, hyper connectés, capacité d’adaptation, audacieux, éthique

Question à la génération Z – Et vous dans 10 ans ?

image_perspective_carrière_Z

La génération Y a remis en cause les valeurs en entreprise, tandis que la génération Z s’attaque à l’éducation. Nombreuses sont et restent les interrogations sur l’évolution intellectuelle, culturelle et éducative de la société.

Pour plus d’informations sur l’étude #lagrandeinvaZion.

Et si l’on m’expliquait la stratégie digitale ?

image_medias_ef-elNombreux sont ceux qui souhaitent créer leur Identité Digitale. En d’autres termes les entreprises souhaitent maîtriser leur visibilité sur le web et les médias sociaux plus principalement. Comment gérer cette e-reputation et se repérer dans cet univers changeant et inconstant ? Il faut tout d’abord définir son plan d’actions en trois temps afin de connecter l’internaute, engager sa communauté et convertir les prospects en clients. C’est là qu’intervient la stratégie digitale.

Évoluer dans un contexte fluctuant

En tant qu’entrepreneurs nous devons faire face à l’évolution des usages et de la technologie du web. Celui-ci se recentre sur l’utilisateur et l’interactivité, le web n’a jamais été aussi participatif. L’intelligence collective et la collaboration online font évoluer la technologie utilisée, l’interaction sociale et la création de contenus de plus en plus variés. Il faut donc améliorer la visibilité et le trafic de notre site web en utilisant Internet comme canal de prospection. Fonction de votre marché, et après avoir réfléchi à une stratégie marketing globale, les objectifs seront définis. Place au web marketing, à la mise en place de campagnes de communication et au marketing d’influence.

Une stratégie de communication avant tout

Le questionnement qui précède toute stratégie de communication est le suivant :

  • Quoi : quel produit, service, action, que veut-on promouvoir ?
  • Pourquoi : quels sont les objectifs ? (de notoriété, d’image, de comportement, d’information)
  • À qui : auprès de quelles cibles ? (définition de leurs freins et motivations)
  • Combien : quel budget est-il alloué ?
  • Comment : par quels moyens – adaptés à chaque cible, et en fonction du budget ?
  • Quand : selon quel planning ?
  • De qui : qui est le porte-parole des messages de l’organisation ?

Une fois les réponses spécifiées le bilan de la situation (SWOT : forces, faiblesses, opportunités et menaces) va permettre d’établir le positionnement de la marque sur le web : charte éditoriale, storytelling, tonalité. Les objectifs web (image, notoriété, référencement naturel) apparaissent plus clairement, tout comme les cibles (buyers personas). Les médias sociaux vont améliorer la notoriété de la marque, développer la visibilité de l’entreprise et de ses produits/services, acquérir de nouveaux clients, générer des revenus, optimiser la relation client, fidéliser ses clients, permettre d’obtenir une meilleure connaissance du marché. Quant à vos cibles, voici quelques informations à définir : âge, ville de résidence, sexe, niveau de revenus, niveau d’études, statut familial, emploi occupé, origine ethnique…La mise en place du planning (court et long terme) et le budget alloué reste à connaître, même si celui-ci est minime, le gratuit n’existe pas ! Enfin un bon web marketer se doit de suivre les retours et retombées de ses actions.

Comment mettre en place ces actions ?

Les contraintes budgétaires et de temps sont généralement récurrentes. La mise en place de ces actions se fait par le biais des médias choisis (blog, forum, réseaux…), des contenus (texte, vidéo, article…), de la gestion du community management (interne ou externe), des campagnes payantes, des influenceurs déterminés (ambassadeur, blogueurs…).

Aujourd’hui tout est instantanéité et mobilité. Vous devez vous inclure dans cette dynamique. Les formats, modes d’interaction et l’ergonomie de vos plateformes et supports doivent être optimisés.

La Méthode S.W.M.E.
Savoir pour agir avec efficience

L’agence pédagogique EF-EL vous propose un encadrement à travers un savoir-faire intitulé S.W.M.E (Sales Web Marketing Efficiency). Il s’agit d’une méthode en 3 phases et 10 étapes.

  • Sales : analyse de votre demande
  • Web Marketing : l’après-site
  • Efficiency : transfert de compétences

EF-EL vous assure la promesse C3E : Conformité, Excellence, Efficience, Efficacité. Pour plus d’informations et/ou la mise en place de votre stratégie digitale, n’hésitez pas à nous contacter.

Des conseils pour la taille des images sur les réseaux sociaux

Nous vous présentons régulièrement des indications sur la taille des images utilisées sur les différents réseaux sociaux, Facebook entre autres, que ce soit pour les profils, pour les publications ou encore pour les publicités. C’est en effet très pratique pour préparer les différentes déclinaisons d’un visuel en les optimisant pour chaque espace ! Qu’en est-il pour 2015 ? Le blog setupablogtoday.com a publié une infographie reprenant les tailles des principaux espaces sur les réseaux sociaux les plus populaires. L’occasion d’avoir des chiffres actualisés pour cette année qui commence. Les voici !

Images Twitter

Image de couverture : 1 500 x 500 pixels, max  10 MO, JPG, GIF ou PNG
Photo de profil : 400 x 400 pixels, max 100 KO, JPG, GIF ou PNG
Photo dans une publication : 420 x 220 pixels minimum, 1024 x 512 pixels max, max 5MO, JPG, GIF ou PNG

twitter

Images Facebook

Image de couverture :  851 x 315 pixels (taille minimum de 399 x 150 pixels qui sera élargie)
Photo de profil : 180 x 180 pixels
Image partagée : 1 200 x 900 pixels (taille minimum de 399 x 150 pixels)
Image pour un lien partagé : 1 200 x 627 pixels en pleine largeur, 154 x 154 pour une image carrée réduite dans le feed, 116 x 116 pour une image carrée réduite sur la page, 470 x 246 pour une image rectangulaire réduite dans le feed, 484 x 252 pour une image rectangulaire réduite sur la page
Image à la une : 1 200 x 717 pixels

facebook

Images Google Plus

Image de couverture : 1 080 x 608 pixels, minimum 480 x 270, maximum 2120 x 1192
Image de profil : 250 x 250 pixels, minimum 120 x 120, JPG, GIF ou PNG
Image partagée en pleine largeur : 497 x 373 pixels, upload max à 2 048 x 2 048 pixels
Image carrée réduite dans le feed (avec un lien notamment) : 150 x 150 pixels

google plus

Images Instagram

Image de profil : 110 x 110 pixels
Thumbnails : 161 x 161 pixels
Taille des photos : 640 x 640 pixels

instagram

Images Pinterest

Image de profil : 165 x 165 pixels
Image de board : 222 x 150 pixels
Thumbnail de board : 50 x 50 pixels
Image pinnée : 236 pixels de largeur

pinterest

Images Tumblr

Image de profil : 128  x 128 pixels
Image de post : 570 x 750 pixels, max 10 MO

tumnlr

Images Youtube

Image de couverture d’une chaine : 2 560 x 1 440 pixels
Image vidéo : 1 280 x 760 pixels

youtube

Images LinkedIn

Logo : 100 x 60 pixels, max 2 MO, JPG, GIF ou PNG
Photo de couverture : 974 x 300 pixels, max 2 MO, JPG, GIF ou PNG
Bannière : 646 x 220 pixels, max 2 MO, JPG, GIF ou PNG
Thumbnail : 50 x 50 pixels, max 2 MO, JPG, GIF ou PNG

linkedin

Pour vous faciliter la vie, il est également possible d’utiliser Canva pour redimensionner directement vos images à la bonne taille.

 

L’intérêt des jeux concours dans votre stratégie marketing

Du marketing transactionnel au marketing conversationnel

Il est loin le temps où les marques lançaient 2 ou 3 campagnes de publicité par an, soutenues par un plan média ambitieux et multicanal, et focalisées sur un événement : nouveau produit/modèle/promotion ou autre. Entre ces 2 moments de campagnes, rien, peu ou pas de communication. Aujourd’hui, cette manière de communiquer ne correspond plus aux habitudes de vos communautés qui attendent de leur marque une prise de parole nettement plus régulière.

Il faut dorénavant garder 2 choses en tête:

1. Vos clients et prospects veulent être en conversation permanente avec vous… mais sont vite lassés. Vous devez donc en permanence les surprendre, les divertir, leur procurer de l’émotion ou leur apprendre quelque chose.

2. Vos clients et prospects veulent recevoir de l’information ciblée, qui les concerne et les intéresse.

Il existe 2 axes généraux pour créer et maintenir une relation sur le long terme:

1. La nécessité de produire des interactions nombreuses, récurrentes mais originales et ludiques – qui ne doivent pas être uniquement promotionnelles.
2. La nécessité d’identifier, connaître et comprendre vos communautés digitales. C’est indispensable pour segmenter et qualifier votre base de données de clients et prospects.

Une grande partie de votre stratégie de marketing digital va être dirigée vers ces 2 objectifs, avec de nombreux outils comme l’inbound marketing, le content marketing, le community management, le SEA, etc.

Il y a une arme à laquelle vous pensez peut-être moins souvent: le jeu-concours. Les jeux-concours sont populaires, extrêmement appréciés par vos communautés digitales et souvent très viraux. Ils doivent être bien construits, pensés et préparés. L’investissement est minime par rapport aux résultats qu’ils peuvent générer. Et ils donnent toujours une image positive de la marque car elle offre quelque chose à sa communauté.

A quels objectifs marketing peut répondre un jeu-concours?

1. Animer et interagir avec vos communautés digitales

Le jeu concours permet d’interagir avec vos communautés présentes sur les différents canaux qui hébergent votre jeu-concours: site web (ou mini site événementiel), réseaux sociaux, sites et applications mobiles. L’animation ne doit pas toujours avoir une finalité promotionnelle, elle peut être purement éditoriale (dans le cas d’un quizz ou d’un test de personnalité par exemple): elle génère de l’engagement, du partage, de l’interactivité.

2. Accroître vos audiences via la viralité

La composante virale d’un concours est essentielle. Elle permet d’accroître votre communauté de manière significative et à moindre coût, si le concours et les mécaniques de viralité sont bien pensés.

La viralité d’un concours peut facilement être encouragée via l’attribution d’une seconde chance au tirage au sort ou un point supplémentaire en cas de partage sur les réseaux sociaux par exemple. Ou en incitant les participants d’un concours à faire venir leurs amis pour voter pour la photo de leur chien, la vidéo de leurs vacances ou leur recette de cuisine favorite.

3. Faire connaître un produit ou un service.

Plus engageant que des ‘posts’, certains types de concours – tels qu’un quizz ou un mémory – sont particulièrement adaptés pour mettre en contexte et faire découvrir vos produits et leurs caractéristiques.

D’autres, comme les tests de personnalité, permettent une première segmentation naturelle de votre cible. Ils permettent par exemple de proposer des produits ou conseils ciblés et liés au profil-type affiché en fin de parcours. Ou bien de rediriger les participants concours vers une page de votre site en fonction des réponses données, leur envoyer des e-mails ciblés etc.

Un exemple d’information ciblée poussée en fin de test de personnalité chez Bonduelle :

bonduelle

Que soit au travers des questions posées, des images, des vidéos, des couleurs utilisées et des prix offerts… vous pourrez accroître l’exposition de votre audience à votre marque de façon ludique.

4.Créer un lien offline/online

Ce lien se matérialise par exemple via des techniques de couponing ou de codes uniques disponibles sur vos produits physiques ou en magasin et conditionnant l’accès à vos concours en ligne.

Un exemple ici chez Mobistar:

mobistar

Les concours sont une précieuse source de données sur vos participants et peuvent servir à :

5. Recruter et qualifier de nouveaux prospects par le moyen de concours identifiés

Si votre concours est bien pensé, les personnes qui y participent et qui remplissent les formulaires d’inscription devraient en principe être intéressées par les produits ou services que vous offrez.

Exemple : vous êtes actif dans le secteur du vin. Un quizz identifié de 20 questions sur le vin sera extrêmement qualifiant. Le taux d’inscription à vos newsletters ou d’acceptation à une invitation à une dégustation sera en principe très élevé pour les participants de votre quizz. Qui deviennent des prospects qualifiés pour votre activité.

6. Qualifier/Segmenter vos bases de données

Selon le type de contenu récolté, vous pourrez qualifier et segmenter vos profils existant de façon plus ou moins approfondie. Apprenez à connaître vos prospects et clients pour pouvoir leur envoyer du contenu de plus en plus ciblé! Par exemple, en enrichissant votre base avec des informations manquantes : date de naissance, adresse, numéro de téléphone, hobby etc.

Il ne s’agit pas uniquement de collecte de données, mais bien d’analyser et valoriser ces précieuses informations.

Exemple : Soyez malins dans la gestion de vos différentes campagnes! Vous êtes responsable CRM d’un cinéma et vous organisez un quizz sur les “10 Comédies Romantiques de 2014”?

Vous avez 12.621 participants. Ils sont donc flaggués “Comédie Romantique” dans votre CRM(1) – à terme, vous aurez des informations sur vos fans de film d’amour, de science fiction, etc. Et vous saurez à qui envoyer quel type d’information!

Un exemple chez Kinepolis:

Kinepolis

Bref, qu’attendez vous?

(1) Ou selon vos propres règles. Par exemple: après 3 participations à une campagne sur ce thème.

Merci à  Jérome Guibaud pour cette excellente analyse.